Malgré la pluie, des ressources encore fragiles

Malgré la pluie du mois de septembre, les ressources restent fragiles.

C’est le constat du Comité sécheresse réuni à nouveau le 29 septembre 2017.

Si la pluviométrie de septembre est supérieure à la normale, elle fait suite à 14 mois déficitaires consécutifs : la situation reste fragile, aucune reprise des écoulements pérenne ou régulière n’est en place. Certain cours d’eau sont à sec, d’autres présentent toujours des débits faibles et inférieurs aux valeurs habituellement observées en cette période d’étiage.

Notamment, les débits restent faibles sur l’est du Morbihan.

Seule une pluviométrie normale d’automne et d’hiver dans les mois à venir permettrait d’inverser la tendance et donc de provoquer la recharge des nappes et l’augmentation durable des débits.

pour accéder aux débits des cours d’eau – site Géobretagne – cliquez sur la carte

Un bilan sur le périmètre de Eau du Morbihan a été présenté lors de la dernière réunion du Comité sécheresse : la situation actuelle nécessite de maintenir des modes de gestion de prélèvement spécifiques, la consommation à partir du réseau public restant supérieure aux volumes observés habituellement par report des ressources privées (à sec ou à niveau bas) sur le réseau public.

C’est pourquoi, un arrêté sécheresse a été reconduit jusqu’au 31 octobre 2017, régissant principalement les règles de prélèvement. La majorité des usages jusqu’alors restreints n’étant plus d’actualité en cette saison (remplissage des piscines, arrosage, …), le Préfet du Morbihan a décider de les retirer de son arrêté.

La situation reste donc sous surveillance, compte tenu de l’indisponibilité ou de la disponibilité partielle de certaines ressources et unités de production, pour des raisons quantitatives, qualitative liée au faible renouvellement d’eau, ou de travaux impératifs. Des économies d’eau  et une utilisation responsable de la ressource restent donc d’actualité.