HOEDIC : périmètres de protection des captages

OLYMPUS DIGITAL CAMERAL’île d’Hoëdic est alimentée en eau potable à partir d’une petite station de production à partir d’eau souterraine, construite en 1967. Cette production est suffisante pour satisfaire les besoins de l’île.

Deux forages réalisés en 1990 près de la station (F2) et près du fort (F5) avaient remplacé les anciens puits (Fontaine du Port, Fontaine du Presbytère et puits de la station), peu productifs.

Ces forages pompent les eaux souterraines tout au long de l’année pour remplir des réservoirs afin de pouvoir faire face aux besoins en eau potable en haute saison.

Afin de se prémunir du risque d’intrusion d’eau saumâtre dans la nappe, il a été nécessaire de moins pomper sur les forages existants, et de compenser par un nouveau forage réalisé en 2011 (forage S10). Ce forage n’est actuellement pas en service.

La station doit faire l’objet de travaux importants de remise à niveau de la filière de traitement, les équipements étant devenus obsolètes. Ils doivent se dérouler de mai à octobre 2015 et comprennent le raccordement du forage S10.

Sur le plan réglementaire, il est nécessaire de régulariser les périmètres de protection au titre de la santé publique, même si ces captages sont naturellement bien protégés. Cette procédure fait l’objet d’une enquête publique, sous forme de déclaration d’utilité publique. L’arrêté d’ouverture d’enquête a été signé le 5 mai 2015. L’enquête se déroule du 8 au 24 juin 2015. Elle est organisée par le Préfet du Morbihan, qui a donc publié l’arrêté d’ouverture sur le site internet de la Préfecture.

Les périmètres de protection immédiate et rapprochée intègrent exclusivement des parcelles publiques (comme et Conservatoire du Littoral). Le périmètre de protection éloignée concerne l’ensemble de l’île, afin de préserver l’usage des eaux souterraines aux besoins d’alimentation publique en eau potable.