Un bel été, une saison chaude, … une forte consommation d’eau

P1030747Le niveau de la consommation d’eau potable à partir du réseau public en période estivale est notamment dépendant :

  • de la fréquentation touristique : l’augmentation de la consommation débute dès le mois de juin, avec une période particulièrement élevée du 14 juillet au 15 août,
  • de la météo : le soleil, mais surtout la chaleur, influent fortement sur la consommation. L’effet s’en fait particulièrement sentir en fin de journée, en secteur côtier, à l’heure du départ des plages et donc des douches, provoquant des pointes de consommation et donc des besoins instantanés très importants,
  • de la disponibilité des ressources privées : dès lors que le niveau des nappes baisse, les particuliers, les entreprises et les agriculteurs utilisant habituellement leur propre puits ou orage, se retournent vers le réseau public. Le plus souvent en arrière saison touristique, à compter de septembre, ce phénomène s’observe parfois dès la fin mi-août, selon le niveau des nappes, leur recharge et leur utilisation.

En première approche et même si un bilan définitif doit être établi, la saison estivale 2016 semble cumuler ces 3 facteurs. Outre la chaleur, l’été 2016 se caractérise par un déficit de pluviométrie par rapport aux autres années.

Eau du Morbihan est donc particulièrement attentif à la gestion des ressources disponibles et aux débits des cours d’eau, et adapte la configuration du réseau d’interconnexion pour d’une part préserver les stocks et d’autre part, ne pas accentuer la pression sur les milieux aquatiques. Sur les îles (Belle-Ile, Houat, Hoëdic), la gestion préventive des stocks permet d’assurer leur pleine autonomie.