Tension sur la ressource en eau : vigilance sur la consommation

Suite à une bel été, sec et chaud, le déficit de pluviométrie se prolonge, pouvant localement engendrer des tensions sur la ressource en eau.

Les débits des rivières diminuent naturellement à l’automne : c’est l’étiage. Habituellement, la pluviométrie abondante en cette période permet de réalimenter les nappes et de regonfler les débits des cours d’eau.

prise-deau-loch-ar-vran-2Cet année, après un été particulièrement sec, les pluies d’automne se font attendre : l’étiage se prolonge, les débits sont faibles, certains cours d’eau sont à sec.

Afin de ne pas accentuer le pression sur les milieux aquatiques, Eau du Morbihan mutualise la ressource disponible et configure son réseau départemental d’interconnexions de manière à diminuer les prélèvements pour l’alimentation en eau potable dans les secteurs où les débits sont faibles (le Loch, l’Ellé, …), mobiliser les cours d’eau et retenues où la ressource reste suffisamment abondante (le Blavet, le Lac au Duc, La Vilaine) et ajuster la production en fonction des besoins et des territoires.

La gestion globale et mutualisée de la ressource permet de ne pas accentuer le phénomène de relative sécheresse que connaît aujourd’hui le Morbihan, et Eau du Morbihan est particulièrement vigilant à ne pas provoquer de tension supplémentaire sur la ressource. barrage-pen-mur-3

Une réunion du comité sécheresse est organisée par le Préfet le 25 octobre 2016. Elle permettra à l’ensemble des partenaires de partager les informations et données disponibles afin que le Préfet juge de l’opportunité de mesures de vigilance et/ou de restriction d’usage.

Quoi qu’il en soit, les consommateurs (particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités, …) sont invités à avoir une utilisation raisonnée et raisonnable de l’eau du réseau public afin de contribuer à la préservation des ressources et des milieux aquatiques.