Sécheresse et ressource en eau : situation de plus en plus tendue

Un nouvel état de situation a été présenté au comité sécheresse réuni le 23 août 2017. La période de déficit de pluviométrie se poursuit et s’amplifie. La sécheresse se renforce, rendant la situation des cours d’eau, des nappes et de l’alimentation en eau potable de plus en plus tendue.

Les débits des cours d’eau sont en effet particulièrement bas, et de façon généralisée.

 

 

 

  • cliquez sur la carte pour consulter les débits

80 % des piézomètres de suivi des niveau des nappes gérés par le BRGM présentent des niveaux très inférieurs à la normale à fin juillet en Bretagne.

Cette situation, qui perdure depuis plus d’un an, nécessite une gestion quotidienne pour assurer la continuité de service, tant en quantité qu’en qualité. Ceci consiste notamment en une gestion préventive des stocks d’eau brute dans les retenues et des nappes, et la mobilisation du réseau d’interconnexions et des échanges d’eau pour assurer la desserte en eau en tout point du périmètre de Eau du Morbihan.

En particulier, la semaine du 15 août est traditionnellement importante en matière de consommation et de pics de besoin instantané. Contrairement à 2016, la semaine du 15 août 2017 a présenté une pointe de consommation moins marquée, vraisemblablement en lien avec un ralentissement de l’activité économique et d’une météo plus maussade.

Le bilan du mois de juillet et de cette semaine particulière du 15 août (semaine 33) sur le périmètre de Eau du Morbihan a fait l’objet d’une présentation en comité sécheresse.

Après les pointes estivales, liées à la fréquentation touristique, l’actualité est maintenant de faire face à une reprise des consommations liées aux activités économiques industrielles et notamment agroalimentaires, à une période où les débits des cours d’eau diminuent naturellement (période d’étiage).

Ces débits étant déjà particulièrement faibles, la vigilance est toujours de mise quant aux consommation et à la sollicitation du réseau public. Chacun est à nouveau invité à faire preuve de mesure et de civisme dans ses consommations. Les restrictions en vigueur restent d’actualité, en application de l’arrêté préfectoral du 21 juillet 2017, et ce au moins jusqu’au 30 septembre 2017.