Pluies de juin = été serein ?

Après un début de printemps timide, le mois de juin est marqué par des précipitations importantes.

Le caractère soudain et intense des épisodes pluvieux engendre des ruissellements importants, laissant peu de place à l’infiltration : ces pluies sont donc peu efficaces pour la recharge des nappes, d’autant plus en cette période de croissance de la végétation, consommatrice d’eau.

Globalement, le niveau de précipitations entre octobre 2018 et mai 2019, période de recharge, est inférieur à la normale : le niveau des nappes est donc variable en Bretagne, en fonction de la localisation des précipitations et des pluies efficaces des mois précédents.

Pour en savoir plus, consultez les bulletins du BRGM en cliquant sur la carte.

Ces précipitations ont par contre un effet direct et immédiat sur les débits des cours d’eau et le stock des retenues pour l’eau potable. Des pics de crues ont pu être observés localement.

Il convient cependant de suivre avec attention l’évolution de la situation, fonction des précipitations, des températures et de la consommation, qui va fortement évoluer dans les prochaines semaines, en lien avec la fréquentation touristique et l’activité des industries agroalimentaires.

Et comme toujours : #laissepascouler !