Ressources :

Sécheresse : pour éviter des restrictions, anticipons !

En application de l’arrêté cadre sécheresse, le Morbihan est placé en vigilance depuis le 6 mai 2022.

L’arrêté cadre fixe des restrictions d’usages en fonction de la situation et de l’origine de l’eau (réseau public et/ou milieu naturel).

Les fortes chaleurs et l’absence de précipitation mettent à mal nos ressources. En particulier, les débits des cours d’eau chutent rapidement pour atteindre des niveaux bas, à très bas pour la saison.

Une dégradation de la situation semble inévitable.

Ensemble, anticipons : économisons l’eau et réduisons nos consommations, pour préserver nos ressources et les usages.

 

 


Le Morbihan placé en Vigilance sécheresse

Par arrêté préfectoral du 6 mai 2022, le département est placé en état de Vigilance sécheresse.

Chacun est invité à adopter un comportement économe en matière de consommation d’eau, à partir du réseau public d’eau potable ou de ressources privées.

Retrouvez l’arrêté préfectoral et le communiqué de presse sur le site Internet de la Préfecture.

L’état de la situation nationale peut être suivi sur le site du ministère de l’environnement Propluvia

Sur le périmètre de Eau du Morbihan, les retenues et stockages ont été remplies, afin d’anticiper la période estivale de forte consommation et de préparer l’arrière saison. Cependant, le caractère précoce de cet état de vigilance, allié à l’absence de précipitations et aux fortes températures prévues les prochains jours, incitent à une vigilance accrue et à un comportement solidaire dans les usages de l’eau.

Plus que jamais : #laissepascouler !


Déficit de pluie en hiver : chronique d’une sécheresse annoncée pour l’été ?

Dans la continuité de fin 2021, les pluies d’hiver ont été déficitaires par rapport à la normale : la recharge des nappes souterraines est donc incomplète, et s’est arrêtée prématurément. Météo France annonce un printemps plus sec et plus chaud que la normale, confirmant la poursuite de cette tendance.

Source MISEN56

En Morbihan, le niveau des nappes est bas à modérément bas, selon l’analyse du BRGM.

Pour consulter l’intégralité du bulletin du BRGM, cliquer sur la carte

Ce déficit de pluviométrie impact également la sécheresse des sols et les débits des cours d’eau, laissant présager de possibles tensions sur la ressource. Pour consulter la situation des rivières, cliquer sur la carte pour accéder au site de la DREAL Bretagne.

Afin d’anticiper une période estivale et une arrière saison potentiellement difficiles, Eau du Morbihan s’est assuré du remplissage des retenues et stockages dont le Syndicat assure la gestion, et mobilise les différentes ressources en fonction de leur disponibilité. La solidarité départemental et la mobilisation du réseau d’interconnexions permettra de faire face aux besoins en répartissant la ressource disponible. Cependant, compte tenu du déficit de pluviométrie hivernal, une tension sur les ressources n’est pas à exclure.

Compte tenu de la récurrence des situations de sécheresse ces dernières années, et dans le contexte de changement climatique, les épisodes de tensions sont susceptibles de se multiplier. Afin de protéger les milieux et les ressources, le Préfet du Morbihan a signé un Arrêté Cadre sécheresse, qui définit le suivi des ressources, les seuils de déclenchement des états de vigilance, alerte, alerte renforcée et crise, ainsi que les restrictions d’usages associés.

Afin de ne pas accentuer les difficultés qui s’annoncent, chacun est invité, d’ores et déjà, à réfléchir et modérer sa consommation. Retrouvez les trucs et astuces pour économiser l’eau sur   #laissepascouler


Précipitation, recharge des nappes … un bilan provisoire mitigé

La période hivernale permet de reconstituer les stocks : dans les nappes, dans les retenues …

Le département connaît, depuis novembre 2021, un déficit de pluviométrie par rapport à une  année normale. La recharge des nappes est moyenne, et reste étroitement surveillée.

Les débits des cours d’eau, très variables, sont globalement plus faibles que la normale également.

Malgré tout, Eau du Morbihan, comme chaque année, anticipe et prépare, en cette période de recharge, les saisons plus difficiles, en remplissant les stocks et retenues : cette eau précieuse sera extrêmement utile pour faire face à la demande durant les mois d’été et l’arrière saison.

Ainsi, en toute saison, chaque goutte compte ! Economisons l’eau ! #laissepascouler


L’été arrive (enfin ! ) : préservons nos ressources

Les dernières semaines ont été particulièrement pluvieuses, regonflant les débits des cours d’eau et maintenant les stocks dans les différentes retenues utilisées pour la production d’eau potable.

Cette météo peu clémente permet d’aborder la saison estivale et la période de forte consommation de façon sereine.

Cependant, cette situation peut évoluer rapidement en fonction de la fréquentation touristique, des activités économiques saisonnières, et bien sur de la météo.

Restons vigilants et économes !


Vigilance Sécheresse : préservons nos ressources en eau !

Par arrêté du 3 mai 2021, le Préfet du Morbihan a placé l’ensemble du Département en état de Vigilance sécheresse, compte tenu du déficit de pluviométrie observé depuis février.

Dans un communiqué, la Préfecture appelle à une utilisation raisonnée et économe de l’eau, tant à partir du réseau public que des ressources privées.

La préservation de nos ressources est une priorité, tant pour les milieux aquatiques que pour la satisfaction des usages : économisons l’eau !

Rendez vous sur le site #laissepascouler pour trouver tous les bons gestes pour économiser l’eau.

 


Mais où est la pluie ?!

Mais où est donc passée la pluie ?!

Après un hiver bien arrosé, les précipitations de mars et avril sont inférieures à la normale. En particulier le déficit de pluies de mars se situe :

  • à 30 à 40 % de la normale dans les terres
  • Jusque 70 à 80 % sur le pourtour du golfe du Morbihan.

Le niveau de remplissage des nappes est moyen.

Les débits des rivières sont également bas pour la saison.

Aucune pluie significative n’est prévue dans les prochaines semaines. Afin d’éviter toute restriction et risque de pénurie, restons vigilants et économisons l’eau #laissepascouler

 


Que d’eau ! Que d’eau !

Si les précipitations importantes de ces dernières semaines font peser des risques d’inondation dans certains secteurs, elles sont bénéfiques pour nos ressources souterraines et pour le remplissage des retenues destinées à produire de l’eau potable.

Dès novembre 2020, les nappes présentaient des niveaux supérieures aux normales.

situation des nappes - BRGM, novemebre 2020cliquez sur la carte pour accéder au bulletin du BRGM.

Les débits des cours d’eau atteignent également des niveaux supérieures aux moyennes annuelles.

débits des cours d'eaucliquez sur la carte pour accéder au site Hydrologie-bretagne.

Cette situation permet d’aborder le printemps et la saison estivale dans de bonnes conditions vis à vis de la ressource pour l’eau potable. Pour autant, Eau du Morbihan poursuit sa gestion anticipée des stocks et la surveillance des ressources : expérience nous a montré qu’un printemps sec et chaud pouvait faire chuter très rapidement les réserves, et augmenter les consommations  de façon importante.

Restons économes ! #laissepascouler


Une sortie de l’état de vigilance mais des situations contrastées

Les pluies, parfois violentes, observées ces dernières semaines, ont engendré des augmentations brutales des débits des cours d’eau. Le Morbihan n’est donc plus classé « en vigilance ».

Evolution du débit du LochCes derniers sont variables d’un secteur à l’autre et les régimes ne sont pas encore stabilisés. Cependant, les pics de débits ont permis de maintenir ou de retrouver progressivement des niveaux de stock conformes à la normale dans la majorité des retenues sur le continent.

Le régime permanent de reprise des écoulements n’est pas encore engagé partout, notamment sur Belle-Ile, mais le stock dans les 3 retenues est conforme à la normale en cette saison.

De la même façon, la recharge des nappes n’est pas encore initiée, même si le niveau de certains piézomètres a été stabilisé.

 


Sécheresse : le Morbihan placé en vigilance

Après des précipitations de juillet déficitaires, la situation des ressources se dégrade progressivement : baisse des débits des cours d’eau, à des niveaux inférieurs aux normales de saison, baisse du niveau des nappes, qui restent cependant dans des moyennes correctes grâce à la bonne recharge de l’hiver dernier.

cliquer sur la carte pour accéder au site hydrologie-bretagne

Suite au Comité sécheresse du 3 août 2020, le préfet du Morbihan a placé le département en état de vigilance.

L’alimentation en eau potable pour lé période estivale est assurée :

  • grâce à une gestion préventive des stockages d’eau brute dans les retenues (Tréauray à Brech-Pluneret, Lac au Duc à Ploërmel, …) avant et pendant la saison
  • par une juste mobilisation des eaux souterraines pour préserver les eaux de surface, plus sensibles à l’étiage et à l’absence de précipitations
  • par le partage des ressources disponibles à l’échelle départementale, par la mise en oeuvre des configurations adaptées du réseau d’interconnexions et de sécurisation géré par Eau du Morbihan

Si la situation actuelle est maîtrisée pour la saison estivale, il est indispensable de mettre en oeuvre dès aujourd’hui les dispositions indispensables à la continuité du service et la disponibilité des ressources pour l’arrière saison : économies d’eau, gestion préventive des stocks d’eau brute, dérogations ponctuelles des débits prélevables dans certains cas…

A chacun, à son niveau, d’être vigilant sur ses consommations et d’appliquer les bons gestes rappelés sue le site #laissepascouler